Guide : comment rédiger un article SEO (quasi) parfait ?

Reading time: 5min

Vous avez compris l’importance de rédiger un article SEO pour votre site web et vous souhaitez vous lancer ? Super initiative ! Toutefois, pas de précipitation : la rédaction d’un article optimisé pour Google ne s’improvise pas. Voici les règles incontournables à appliquer pour réaliser cet exercice dans les règles de l’art et bien positionner votre article dans les résultats des moteurs de recherche !

fil de couture rouge avec ciseaux et mètre
01
 

Choisissez le bon mot-clé pour votre article SEO

La première étape avant de se lancer tête baissée dans la rédaction web d’un article SEO, c’est de choisir le bon mot-clé.

Tout d’abord, sachez qu’un article est égal à un mot-clé principal.

Par exemple, pour l’article que vous êtes en train de lire, j’ai choisi le mot-clé “article SEO”. Bien sûr, cet article intégrera des mots-clés secondaires mais il faut toujours rester focalisé sur un mot-clé principal pour ne pas embrouiller les moteurs de recherche (et vos lecteurs !). Vous vous demandez peut-être pourquoi ce mot-clé en particulier ? Parce que j’ai réalisé en amont un travail de recherche de mot-clé. Je vous explique.

Mettez-vous à la place de vos prospects

Avant toute chose, il va falloir que vous fassiez travailler vos méninges. 🧠 Mettez-vous dans la tête de vos prospects ou clients. Que vont-ils taper dans la barre de recherche Google ? De quoi ont-ils besoin ? Et que pouvez-vous leur apporter

Par exemple, pour cet article, je me suis demandée quelle était la problématique marketing rencontrée par la majorité de nos clients. La plupart ne savent pas comment rédiger un article SEO ou bien n’ont pas les ressources pour s’en charger. Je me suis donc dit que de nombreuses personnes qui tapent “article SEO” dans Google ont besoin d’être accompagnées dans la rédaction d’articles SEO.

Maintenant, il va falloir vérifier cette théorie. Pour cela, j’utilise un outil SEO.

En parlant d’accompagnement SEO…

Vous avez besoin d’aide sur vos sujets éditoriaux ? Parlez-nous de votre projet !

Les outils pour effectuer sa recherche de mot-clé

Chez aurorae, on utilise un outil SEO hyper complet qui s’appelle Semrush. Si vous ne souhaitez pas encore allouer de budget à un outil SEO, il existe aussi des outils Freemium tels que Screaming Frog ou Ahref, qui proposent des services similaires. Dans cet article, nous vous montrons comment choisir le bon mot-clé avec Semrush.

Dans “recherche de mots-clés”, “vue d’ensemble des mots-clés”, tapez votre mot-clé : ici “article SEO”.

Interface semrush sur le détail des mots clés

Le volume de recherche

Vous allez avoir des informations sur le volume de ce mot-clé. Il s’agit du nombre de fois où le mot-clé a été tapé dans la barre de recherche tous les mois au cours des 12 derniers mois. Plus le volume est élevé, plus il est susceptible d’apporter du trafic sur votre site web. A l’inverse, un volume très faible génère moins de trafic. 

Toutefois, il ne faut pas nécessairement choisir les mots-clés qui ont le plus de volume. En effet, il s’agit souvent des requêtes les plus convoitées et les plus concurrentielles (parce que susceptibles de convertir davantage). Or, choisir un mot-clé concurrentiel, c’est risquer de ne pas atteindre les premiers résultats de la SERP, surtout quand on débute en SEO. 

Si vous commencez votre stratégie SEO, aurorae vous conseille de viser des petits volumes. Par exemple, le volume du mot clé “article SEO” est de 210 recherches par mois en France.

La difficulté du mot-clé

La notion de volume et de difficulté du mot-clé sont liées. Nous le disions, les mots-clés avec beaucoup de volume sont souvent concurrentiels. Ce sont aussi souvent des mots-clés qui se positionnent sur du contenu à forte valeur ajoutée : longueur du texte, richesse sémantique, contenu diversifié etc. Or, plus un contenu est détaillé, précis, fiable, plus il aura un indice de difficulté élevé sur Semrush (aussi appelé KD ou Keyword Difficulty). 

Si vous débutez en SEO, aurorae vous conseille également de choisir un mot-clé avec un KD bas. Dans le cas du mot-clé “article SEO”, il est de 25 %, soit facile.

L’intention de recherche 

Enfin, dernière étape pour choisir le bon mot-clé pour votre article SEO : regarder l’intention de recherche. Celle-ci peut être :

  1. informationnelle ;
  2. navigationnelle ;
  3. commerciale ;
  4. transactionnelle.

L’intention de recherche, c’est en quelque sorte l’état d’esprit dans lequel est l’internaute lorsqu’il tape sa requête sur Google.

Souhaite-il obtenir une simple information telle que la définition d’un terme ? Ou bien souhaite-t-il directement passer à l’achat ? En fonction des premiers résultats qui s’affichent sur la SERP (ou directement depuis Semrush), vous pourrez vous faire une idée de ce que veut vraiment l’internaute. 🔍

Par exemple, pour le mot-clé “article SEO”, mis à part le contenu qui propose une définition de ce qu’est un article SEO, les résultats sont surtout des guides sur la meilleure manière de rédiger un article SEO : soit une intention informationnelle.

Personnellement, je n’ai pas envie de cliquer sur le deuxième article “qu’est-ce qu’un article SEO” quand je cherche des conseils sur la bonne manière de rédiger du contenu SEO.

Ecrire selon la bonne intention de recherche est crucial car si vous ne répondez pas au besoin de votre lecteur, il s’en ira (bonjour le taux de rebond !)

Capture d'écran de la SERP google avec le mot-clé "article seo"

Si on résume : 

  1. le mot-clé d’un article SEO doit répondre à un besoin de vos prospects ou clients ; 
  2. il doit avoir un volume suffisant (mais non excessif) pour générer du trafic sur votre site ; 
  3. son indice de difficulté doit correspondre à la maturité de votre stratégie SEO ; 
  4. le contenu doit répondre à l’intention de recherche de l’internaute.

Si votre mot-clé remplit tous ces critères, alors vous allez bientôt pouvoir commencer la rédaction de votre article SEO !

02
 

Faites des recherches approfondies pour votre article SEO

Vous pensiez peut-être qu’après avoir trouvé le bon mot-clé, il ne vous restait plus qu’à disserter autour de ce dernier ? Que nenni ! La préparation de votre article SEO est primordiale et elle passe par plusieurs étapes.

Trouvez des sources fiables

Lorsque vous faites une recherche sur Google, vous vous attendez à trouver du contenu fiable, précis, pertinent (tout sauf des fake news) pas vrai ? C’est la même chose pour vos prospects et clients. Et ça, les moteurs de recherche l’ont bien compris : c’est pour cela qu’ils mettent en avant les contenus les plus utiles pour les internautes.

Connaissez-vous l’acronyme EEAT (expérience, expertise, autorité, fiabilité) ? Il s’agit d’un critère utilisé par Google pour évaluer la qualité d’un contenu. Si vous souhaitez remonter dans les résultats de recherche (et montrer votre expertise à votre audience), il va donc falloir répondre à ces critères.

Chez aurorae, on est partisans d’effectuer des recherches approfondies sur les sujets que l’on traites à partir de sources fiables et officielles. En effet, le secteur de l’énergie est complexe et en constante mutation. Citer des organismes reconnus ou mentionner des chiffres clés communiqués par les pouvoirs publics est une manière de rassurer notre audience sur notre expertise et de renforcer notre crédibilité aux yeux de Google.

Par exemple : si le sujet de l’article SEO est “les énergies renouvelables en France”, je vais utiliser les contenus publiés par le ministère de la Transition écologique ou piocher dans une citation d’un média de référence. Nous avons d’ailleurs un article tout prêt avec nos astuces pour communiquer sur l’écologie sans langue de bois.

Capture d'écran de la SERP sur le mot clé "énergie verte france"

Etudiez la concurrence

Une fois que vous avez recueilli toutes les sources que vous jugez fiables pour faire une bonne rédaction, vous pouvez jeter un oeil à ce qu’ont fait vos concurrents sur le même sujet. S’ils sont dans les premiers résultats de la SERP, c’est généralement parce que leur contenu est bon.

Toutefois, il ne faut en aucun cas copier leur plan ou paraphraser leurs textes. Vous risquez de créer du duplicate content, une pratique pénalisée par Google. Par ailleurs, si les internautes se rendent compte que deux articles concurrents sont quasi identiques, il risque de s’en méfier. L’étude de la concurrence, c’est donc une source d’inspiration seulement.

03
 

Structurez votre article SEO

Vous avez déjà lu un article complètement désorganisé, sans aucune hiérarchie et qui part dans tous les sens ? Rien de plus désagréable quand on cherche une information et quand on sait à quel point la durée d’attention des lecteurs est courte. ⏲️

Alors suivez cette structure d’article pour faciliter la vie des internautes, mais aussi parler le langage des moteurs de recherche.

  1. le titre de premier niveau (H1) : il reprend généralement la requête principale ;
  2. l’introduction ;
  3. le titre de second niveau (H2) : souvent sous forme de question ; 
  4. le paragraphe ; 
  5. le titre de troisième niveau (H3)
  6. le paragraphe ;
  7. le titre de 4e niveau (H4) etc.

Rien qu’avec cette structure de base, votre contenu sera hiérarchisé et lisible. Comme on le ferait pour une dissertation, on commence souvent par traiter les idées les plus importantes en premier, puis on affine en poursuivant la lecture. Bien sûr, il existe plusieurs types de plans (chronologiques, rétrochronologique, top 10 etc.) 

Ne négligez pas les balises

En dehors des titres et des paragraphes, il y’a des éléments très importants pour la structure de votre article SEO : les balises HTML. Voici les incontournables : 

  • Balise Title ou Titre : il ressemble au H1 mais sera affiché sur la SERP et non dans votre article en soi (il doit donc différer du H1) ;
  • Balise Meta description : elle synthétise le contenu de l’article et est visible depuis la SERP, sous le Title.

En résumé, voici ce que ça donne pour l’article dont la requête est “article SEO” : 

  • Title : Guide des tips incontournables pour rédiger un article SEO 
  • H1 : Guide : comment rédiger un article SEO (quasi) parfait ?
  • meta description ;
  • intro ; 
  • H2 : Choisissez le bon mot-clé pour votre article SEO
  • paragraphe ;
  • H3 : Mettez-vous à la place de vos prospects 
  • paragraphe ;
  • H3 : Les outils pour effectuer sa recherche de mot-clé
  • paragraphe ;
  • H3 : …
  • H2 : Faites des recherches approfondies
  • paragraphe ;
  • H3 : Des sources fiables 
  • paragraphe ;

Vous êtes un peu perdu face à tous ces termes techniques ?

On vous a concocté un lexique SEO pour vous aider à y voir plus clair !

04
 

Article SEO : enrichissez votre contenu

Une fois que vous avez rédigé votre article SEO, ajoutez du contenu à forte valeur ajoutée. C’est une bonne manière d’attiser la curiosité de vos visiteurs, de leur donner envie de poursuivre leur lecture. Or, plus un visiteur s’éternise sur vos pages, plus c’est le signe pour Google qu’elle est digne d’intérêt et de qualité. Alors, à vos infographies

Optimisez vos images

Les images sont importantes dans un article SEO. Elles permettent de casser l’effet “bloc” du texte. Par ailleurs, côté moteur de recherche, elles peuvent permettre de booster votre référencement naturel et contribuer à son optimisation… à condition de suivre ces quelques étapes ! 

  • lorsque vous téléchargez une image sur une banque d’image, renommez le fichier de manière descriptive. Par exemple, pour l’image du bandeau de cet article, j’ai appelé le fichier “article-seo” ; 
  • remplissez l’attribut alternatif dans votre backend (WordPress) en décrivant rapidement l’image : cela permet de donner du contexte à Google et d’avoir une idée du contenu si l’image ne s’affiche pas ; 
  • compressez votre image pour réduire le temps de chargement de la page avec un plugin par exemple. 

Créez des vidéos

C’est plus difficile (ou plutôt chronophage) à réaliser, mais les moteurs de recherche valorisent beaucoup les contenus vidéos insérés dans un article. Cela témoigne d’une volonté de se différencier des autres types de contenus et d’apporter une vraie valeur aux internautes.

Vous pouvez par exemple créer une vidéo d’explication du fonctionnement d’un panneau photovoltaïque pour un article sur cette solution solaire.

Répondez aux FAQ

De leur petit nom Foire Aux Questions, les FAQ sont très pratiques. Elles permettent d’ajouter du contenu facilement lorsque vous êtes à court d’inspiration (coucou le syndrome de la page blanche), mais surtout, de répondre à des questions directement posées par les internautes.

Par exemple, si je tape la requête “article SEO” sur Google, je peux voir les questions les plus fréquemment posées par les usagers en lien avec ce sujet et les intégrer directement à la fin de mon article. Satisfaction garantie !

05
 

Optimisez votre article SEO

En ajoutant des images et des FAQ, on a déjà commencé le travail d’optimisation de l’article. Mais il y’a encore du boulot ! Voici ce qu’il vous reste à faire pour parler dans la langue de Google.

Les outils d’optimisation SEO

YoastSEO est un bon plugin pour optimiser vos articles. A mesure que vous rédigez, il vous indique par des pastilles rouges ou vertes (verte étant le stade idéal à atteindre), les éléments à modifier pour améliorer votre SEO.

Par exemple, sur notre article “pourquoi créer un blog”, nous avons une pastille verte pour le SEO, mais une pastille rouge pour la lisibilité. Il reste plus qu’à suivre les instructions de Yoast pour optimiser tout cela !

Interface Yoast SEO

 Autre alternative plus poussée : Semrush bien sûr ! Vous avez le droit à des recommandations d’amélioration on-page SEO checker avec à la clé :

  • des idées de stratégie
  • de contenu
  • de backlink
  • de sémantique
  • de technique etc.

Quelques exemples proposés par Semrush pour améliorer notre page “changement de logo” :

  • donnez un titre plus percutant ;
  • rendez-vous votre contenu plus lisible ;
  • utilisez les mots-clés pertinents dans la balise H1.

Le maillage interne

Le maillage interne, c’est le fait de créer des liens entre votre article SEO et un autre contenu de votre site internet. C’est une technique ultra importante et encore trop souvent négligée, alors qu’elle peut permettre de faire décoller votre SEO. En effet, cela permet au robot de Google de parcourir de nouvelles pages et de mieux comprendre l’architecture de votre site web.

Mais attention à ne pas mailler n’importe comment. En général, on maille vers du contenu qui a un lien 😉 et qui fait sens avec ce que l’on écrit.

Par exemple, dans cet article, je ne vais a priori pas mettre un lien vers une page qui présente mon service de “stratégie éditoriale” mais plutôt vers ma page service de “rédaction web SEO”, puisque c’est le sujet à 100 %.

Par ailleurs, plus vous maillez vers un contenu en particulier, plus celui-ci reçoit du jus SEO et gagne de l’importance aux yeux de Google. Et si ce contenu est bien positionnée et qu’il maille vers d’autres contenus, il transmet ce jus (et donc son autorité) aux contenus maillés. A vous de voir quels contenus vous souhaitez donc mettre en avant pour diffuser ce précieux jus 🥤.

Psst ! N’oubliez pas d’effectuer le suivi de votre référencement naturel !

Le maillage externe

Le maillage externe est lui aussi intéressant en SEO. Il s’agit de lien dans votre article qui redirigent vers des contenus d’un autre site web que le vôtre. Nous vous recommandons de mailler vers des sites de référence pour montrer à Google que vous savez discerner le bon contenu du moins bon.

Par exemple, si vous rédigez sur les différentes marques de poêle à bois, insérer un lien vers le site de l’un de votre partenaire qui présente ces produits bénéficie tant au lecteur qu’au bot qui cerne ainsi mieux votre domaine d’activité.

Cette technique peut aussi intervenir dans le cadre d’une stratégie de netlinking dont nous ne parlerons pas ici.

06
 

Bonus : démarquez-vous avec un article SEO unique

Vous savez ce qui rend vraiment Google heureux ? Du contenu unique de la part d’un rédacteur SEO ! A quoi bon produire une pâle copie de ce que font vos concurrents (même s’ils ont de bonnes positions) ? Un jour ou l’autre, quelqu’un qui aura envie de se positionner sur le même mot-clé fournira un travail personnalisé et bien plus intéressant. Et adieu le trio de tête en référencement.

Une introduction unique

Personnellement, je cherche toujours à créer une entrée en matière un peu particulière. J’ai envie que mon lecteur soit surpris dès la lecture des premières lignes et qu’il se dise : “tiens, ça change de d’habitude. Je vais lui donner une chance à cet article !”

Alors le conseil aurorae : peaufinez votre introduction. Cela ne veut pas dire qu’elle doit forcément être drôle, car tout dépend de la ligne éditoriale de votre entreprise, mais donnez-lui ce “je ne sais quoi” qui poussera votre audience à continuer sa lecture.

Personnalité de l’auteur

Au-delà de l’introduction, ce qui rend un article SEO vraiment agréable à lire, c’est la manière dont il est écrit. On reconnaît parfois facilement la plume 🪶 de certains rédacteurs et c’est une force ! Par exemple, j’aime beaucoup l’écriture de WP Marmite et j’ai toujours hâte de découvrir ses nouvelles publications lorsque je les reçois sur ma boîte mail. Avoir un rédacteur attitré peut créer un sentiment d’attachement pour vos lecteurs et améliorer le score EEAT et votre position.

Vous souhaitez encore PLUS d’astuces SEO ?

Découvrez notre article dédié aux bonnes pratiques SEO !

07
 

Foire aux questions

Combien de mots pour un article de blog ?

La réponse ne va pas vous plaire mais la longueur d’un texte dépend de plusieurs critères. Si tous vos concurrents ont écrit +2000 mots, alors un article de 600 mots a moins de chances de se classer. Au contraire, si votre entreprise est un média, les formats autour de 800 mots sont les plus courants.

Dans tous les cas, il vous faut répondre à l’intention de l’utilisateur le mieux possible plutôt que de se concentrer sur la longueur !

Comment optimiser l’url d’un article SEO ?

L’url est un élément important du référencement naturel. Les plus courtes sont les plus susceptibles d’être mises en avant. Voici notre checklist :

  • reprendre le mot-clé principal dans l’url ; 
  • séparer les termes par un trait d’union
  • pas d’apostrophe ni d’accent ou de caractères spéciaux
  • écrire en minuscule.

Sarah Nedjar - Content Manager

Ex-khagneuse, Sarah confirme son amour pour les mots avec l’obtention d’un diplôme de traductrice. Elle fait ses armes en tant que Content Manager trilingue au sein d’entreprises dans le secteur de l’énergie. Et rejoint aurorae en 2022 pour se spécialiser dans le SEO.

Découvrir plus d’articles

Tout savoir sur la tendance User Generated Content (UGC)

Tout savoir sur la tendance User Generated Content (UGC)

L'UGC, qu'est-ce que c'est ? Vous ne vous en doutez peut-être pas, mais vous connaissez déjà très bien l’UGC, et peut-être même avez-vous déjà participé à cette tendance. Le User Generated Content se traduit en français par “Contenu Généré par l’Utilisateur”. Comme...

read more
Comment utiliser Pinterest pour booster votre SEO ?

Comment utiliser Pinterest pour booster votre SEO ?

Pinterest : comment faire du SEO sur ce réseau ? Vous cherchez comment tirer parti des réseaux sociaux pour améliorer votre référencement naturel ? Pinterest est plus qu’un simple réseau social où l’on partage des photos. Avec plus de 470 millions de personnes actives...

read more
Quelle est la différence entre Twitter VS Threads ?

Quelle est la différence entre Twitter VS Threads ?

Notre expérience avec Threads Jeudi 14 décembre 2023, Threads ouvrait officiellement ses portes en France. Une première vague d’internautes avait réussi à se créer un compte cet été à l’aide d’un VPN. Mais le vrai lancement a eu lieu la semaine dernière. Et il a...

read more